Huiles essentielles, tout savoir pour bien les utiliser

Bien qu’elles soient utilisées depuis l’Antiquité, les huiles essentielles connaissent un véritable succès depuis quelques années. Parfois présentées comme des produits miracles, parfois dénoncées comme pouvant être dangereuses pour la santé, les huiles essentielles divisent

Il était donc nécessaire de vous apporter un éclaircissement sur ces huiles pour comprendre en quoi elles peuvent être utiles, comment il faut les utiliser et dans quelles limites.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

On parle d’huile essentielle, mais en réalité il vaudrait mieux utiliser le terme « essence végétale ». En effet, elles ne contiennent pas de corps gras, ce qui est pourtant un indispensable pour qualifier « d’huile » une substance. Mais c’est sûrement à cause de leur propriété hydrophobe (qui évite l’eau) qu’elles sont qualifiées ainsi.

L’huile essentielle est une substance odorante et volatile issue des composants aromatiques d’une plante et extraite par distillation à la vapeur d’eau dans la plupart des cas, même s’il existe d’autres techniques (extraction mécanique, distillation à sec, solvants chimiques, CO2).

Dans quels domaines sont utilisées les huiles essentielles ?

Les essences végétales sont utilisées dans plusieurs domaines :

  • La cosmétologie : directement intégrée à certains produits de cosmétique ou utilisées en tant que tel
  • L’alimentation : on les retrouve comme compléments alimentaires, mais aussi en tant qu’arômes alimentaires
  • La santé : parfois utilisées dans certains traitements thérapeutiques et disponibles uniquement en pharmacie, elles sont surtout utilisées en parapharmacologie et en phytothérapie, et en aromathérapie
  • Les produits ménagers : utilisée pour leurs odeurs

Attention, car chaque huile essentielle a ses propres domaines d’utilisation. Autrement dit, une huile essentielle est rarement utilisable dans tous les domaines évoqués ci-dessus.

Les bienfaits des huiles essentielles

Ces bienfaits sont très différents d’une huile à une autre. De plus, si pour certaines d’entre elles des études scientifiques ont démontré leur efficacité, ce n’est pas le cas de toutes les huiles et c’est bien là le problème sur lequel nous revenons dans la partie suivante.

Rappelons que les essences végétales sont une substance concentrée. Elles s’utilisent donc à faible dose.

D’un point de vue sanitaire, certaines huiles se révèlent particulièrement efficaces contre les bactéries : huile essentielle de thym, huile essentielle de Tea Tree. Mais elles sont surtout utilisées pour traiter certains problèmes cutanés. On les retrouve aussi dans le domaine de la relaxation.

L’un des principaux atouts des huiles essentielles, c’est qu’elles sont naturelles et peuvent ainsi être utilisées pour remplacer certains produits de synthèse. Toutefois, « naturel » ne signifie pas forcément « plus sain ». Aussi, il est important de ne pas abuser de ces essences végétales et de bien respecter les consignes d’utilisation.

Dangers et précaution d’emploi des huiles essentielles

Les huiles essentielles ne se valent pas toutes et même des huiles provenant d’une même espèce de plante ne seront pas forcément identiques, car l’environnement de la plante joue un rôle important.

Avant d’utiliser une huile essentielle, il est recommandé de demander conseil à votre médecin, à un aromathérapeute ou à votre dermatologue. Sachez que certaines essences sont toxiques et même vénéneuses.

Plus largement, les huiles se consomment à très faible dose, car en très grande quantité elles peuvent provoquer des irritations et divers autres problèmes de santé. Certaines peuvent même entrainer la mort.

Précisons qu’elles sont déconseillées pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 7 ans.

Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées pures lorsqu’elles sont ingérées par voie orale ou utilisées sur la peau. Elles doivent être diluées dans une huile végétale ou dans un excipient lipophile. Avant d’appliquer une huile essentielle sur la peau, veillez toujours à effectuer un test sur une zone peu visible comme le creux du coude et à patienter quelques heures pour vérifier qu’il n’y a pas de mauvaise réaction de la peau.

Comments are Closed