présence d'un coeur dans un buisson

Contraception au naturel : on en parle?

Les méthodes naturelles se basent sur le fonctionnement de l’appareil reproducteur de l’homme et de la femme afin de prévenir la conception.

Ainsi, aucun mécanisme de protection externe au corps n’est employé. Par exemple, dans le cas de la femme, on prend en compte les jours fertiles où l’ovulation a lie et il y a plus de risque de tomber enceinte tandis que dans le cas de l’homme, il s’agit du contrôle de l’éjaculation.

Même si ces méthodes ne sont pas 100% efficaces, il s’agit d’une alternative intéressante et il est important pour tous ceux qui sont sexuellement actifs, d’en être au courant.

Ci-dessous, on présente un survol sur les méthodes de contraception naturelles.

Coït interrompu

Cette méthode consiste à retirer le pénis du vagin avant l’éjaculation ce qui signifie que le sperme ne restera dans la femme. Il s’agit d’une méthode de haut risque puisqu’avant l’éjaculation, l’homme jette un liquide qui contient des spermatozoïdes et qui peut féconder.

Calendrier :

Il s’agit de faire un registre des cycles menstruels pendant une année afin d’identifier quels sont les jours fertiles pour la femme où elle est plus susceptible de tomber enceinte. 

Cette méthode implique d’éviter d’avoir des rapports sexuels coïtaux pendant ces jours fertiles qui sont les jours d’ovulation. Elle est seulement efficace chez des femmes ayant des cycles menstruels réguliers.

Température corporelle ou basale :

Il s’agit de mesurer la température de la femme tous les jours, à la même heure, dans le même endroit du corps (bouche ou axile), avant de se lever du lit, depuis le premier jour de la menstruation jusqu’à la menstruation suivante.

Ceci permettra d’identifier les changements de température qui signalent les jours d’ovulation.

Normalement, la température se trouve entre 36 et 36,5 degrés. Pendant le jour de l’ovulation, elle monte jusqu’à 37 degrés ou plus et elle reste élevée jusqu’à la menstruation suivante. Ainsi, le jour où la température augmente, il faut éviter d’avoir des rapports sexuels.

Malheureusement, même si cette méthode est effective, elle est difficile à mettre en œuvre.

La glaire cervicale

Il s’agit d’un liquide qui se trouve dans le col de l’utérus. Il devient cristallin et transparent ainsi que le blanc d’un œuf pendant les jours d’ovulation, période où il faut éviter les rapports sexuels coïtaux.

L’allaitement

Cette méthode consiste à allaiter le bébé au moins tous les trois heures depuis le moment de sa naissance, plus de cinq fois par jour, ce qui diminue la probabilité d’ovulation. Son efficacité est de 80% au 95% selon l’emploi approprié de la méthode.

Comments are Closed